lundi 5 novembre 2018

Phallocrates des bois (les ébats magnifiques de certains cervidés)


 

« Ils sont étonnants ces gaillards bûcherons des forêts françaises. Lorsqu'ils tombent amoureux, si on ne fait pas trop de bruit, on peut les surprendre au bord des clairières braillant comme des forcenés et se castagnant mutuellement  avec une véhémence de boxeurs. C'est ainsi qu'ils séduisent leur futures épouses qui les attendent trépidantes dans un espace ombragé pour procéder à l'acte reproductif » (Auteur anonyme).

S’il s’agissait vraiment de bûcherons ce serait intriguant peut-être, mais indécent et politiquement douteux.

Tout change lorsque  le spectacle concerne des animaux d'une autre espèce.

« Tous les ans en automne, la forêt résonne de bruits de bois s’entrechoquant et d’un long râle, grave et profond. Ce chant guttural, c’est celui poussé par le cerf élaphe dans les forêts de France qui abritent encore des populations de ces magnifiques cervidés. Le brame, ce cri impressionnant à entendre, permet au mâle d’attirer à lui les biches pendant la saison des amours… Mais pas seulement. Le cerf élaphe brame aussi pour intimider et éloigner d’éventuels concurrents qui voudraient bien venir courir « ses » biches. Et quand aucun des deux mâles concurrents ne veut abandonner la partie, c’est l’affrontement à coups de bois. (…) Pour pouvoir observer ce magnifique spectacle, il convient de bien connaître le massif forestier le plus proche de chez vous, savoir s’il abrite bel et bien des populations de cerf et aussi chercher des terrains dégagés propices au regroupement des grands mammifères (Maxisciences)*.



*‏Compte certifié @Maxisciences. Les conseils de nos collègues @BestFriendsOMM pour bien découvrir le brame du cerf !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire