vendredi 16 septembre 2016

La leçon de Chicken Run



J'aime bien Chicken Run. Lorsque je regarde   ce  film d'animation je prends immédiatement parti pour les poules. C'est automatique. Dès les premières images je m'indigne et je commence à détester le couple de  fermiers qui empêchent les poules de (re?)gagner la liberté.  Des sadiques. Des dégénérés. Et leur chien aussi. Dans ce sens, je trouve leur déguisement en tortionnaires nazis particulièrement approprié. À la fin du récit - je n'ai pas honte de l'avouer -  quand la  meurtrière récidiviste s'enfonce dans une machine pour faire des tartes à la poule je m'en réjouis. Elle l'a bien mérité.  Elle espérait s'en sortir comme ça? Et puis quoi, encore? Quel monstre! Quelle ordure! Que justice soit faite!


Après le film, si je n'ai rien préparé à l'avance, je sors acheter quelque chose à manger. Un poulet rôti, par exemple.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire