jeudi 22 septembre 2016

La mort du chasseur, Charlie et quelques autres.




Tous les ans, pendant la saison de la chasse, on déplore quelques morts. Il arrive que des chasseurs s'entretuent (c'est le cas le plus fréquent), qu'ils abattent quelques excursionnistes et autres ramasseurs de champignons parfaitement innocents, qu'ils tombent dans des ravins, qu'ils soient  terrassés par un infarctus (c'est fréquent aussi et cela fait grimper les statistiques).  Nous pouvons commenter la mort d'un chasseur avec une large palette de réactions allant de la tristesse à l'humour noir (à la manière des rédacteurs de Charlie hebdo, qui derrière leur style grandguignolesque ne sont pas dépourvus, pour qui sait les comprendre, d'une certaine humanité). D'autres, sans passer par la caricature, expriment tout simplement leur joie.

Voici le commentaire d'Enrico Rizzi, Secrétaire du "Parti animaliste européen" (?), à la mort d'un chasseur dans les Alpes italiennes  :

"Le président du Conseil Régional du Trentin est mort ce matin pendant une battue. Infâme, maintenant tu sais ce que mourir veut dire. Je suis très heureux"*.

Cette déclaration date de 2014. J'imagine qu'après une sortie de ce genre monsieur Rizzi a été évincé de la direction  du "Parti animaliste européen".

*Enrico Rizzi, segretario nazionale del Partito animalista europeo, su Facebook : "Il Presidente del Consiglio Regionale del Trentino è morto questa mattina durante una battuta di caccia. Infame, adesso sai cosa vuol dire morire. Sono felicissimo" 18-nov-14.  J'ai tiré cette information du site suivant : http://www.ilfattoquotidiano.it/2014/11/18/diego-moltrer-morto-segretario-partito-animalista-infame-sai/1218831/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire