samedi 7 janvier 2017

Gastronomie nouvelle : pour en finir avec la viande de bœuf



Francis Bacon,  Figure with Meat (1954)

Un nouveau boucher vient de s'installer en ville. C'est un boucher new look. Sa marchandise est artistiquement présentée. Pour chaque pièce il a un discours très précis quant à ses origines et à la bonne manière de la cuire. Sa viande coûte presque le double que chez un boucher ordinaire (j'exagère un peu, peut-être) mais la qualité, je dois le reconnaître, est largement supérieure. "Tout dépend de ce que la bête a mangé", paraît-il.


J'en déduis que le filet ou les rognons d'un chef étoilé, Pierre Gagnaire ou Paul Bocuse, par exemple, devraient être succulents.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire