dimanche 5 février 2017

Encore sur le loup (et sur le spectacle malsain de ses dévorations)


Loup-garou normand 

Ce post n'en est pas un : il s'agit d'un piège.  Je profite en fait de cet espace pour prévenir les participants au séminaire de lundi prochain 6 février* que Patrick Degeorges ne sera pas là (on s'est trompé de date). Nous aurons le plaisir de l'écouter au mois d'avril.

 La séance aura néanmoins lieu. Je reviendrai sur  le thème central du séminaire ("la prédation comme  spectacle") sous un angle épistémologique :  le sens des mises en scène de la mort animale  (trophées, reportages naturalistes,  œuvres d'art ...),  change  en fonction des auteurs, bien évidemment. Mais il change aussi, c'est une autre évidence,  en fonction des options scientifiques privilégiées  par les interprètes. Face à l'exhibition d'un corps inanimé,  pour dire les chose de façon caricaturale, un "Objectiviste" ne verra pas la même chose  qu'un "Herméneute". 


* Séminaire EHESS - IIAC-Centre Edgar Morin"L'appropriation de la nature entre remords et mauvaise foi : la prédation comme spectacle" de 15h à 17h - exceptionnellement en salle 9 - 105 bd Raspail, 75006 Paris

Aucun commentaire:

Publier un commentaire