samedi 24 mars 2018

Cave canem (injonctions paradoxales)


Même pas peur

« Va jouer l’orgue à Baggio », disaient les Milanais pour envoyer quelqu’un se faire voir. C’est que l’orgue, à   Baggio, était juste peint dans le mur de l’église. L’autre jour, en me promenant dans les monts d’Arrée, je suis tombé sur un chien de garde tout aussi virtuel que l'orgue de Baggio.

J’aime bien  ce genre de trouvailles, on déambule  plus volontiers.


« Vai a suonare l’organo a Baggio », dicevano i Milanesi per mandare qualcuno a quel paese. È che l’organo, a Baggio, era giusto dipinto sul muro della chiesa. L’altro giorno, passeggiando nei Monts d’Arrée, sono incappato in  questo cane da guardia virtuale. Apprezzo questo genere di trovate, uno circola più volentieri.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire