samedi 2 février 2019

Fantasmes lycophobes. Autour de la mystérieuse disparition d'un randonneur dans les Alpes orientales



 

Cela fait un moment,  dans les Alpes de Vénétie, qu'on a perdu les traces d’un randonneur qui était sorti pour son jogging habituel. Disparu. Volatilisé. J'ai pensé :  « tiens, c’est précisément à cet endroit que les loups ont sévi à plusieurs reprises ». J’ai tout de suite compris que ma remarque était imbécile:  1) les loups n’attaquent pas l’homme. 2) on aurait sûrement trouvé les restes.   Après je me suis demandé : « et s’il était mort de mort naturelle et les sangliers étaient passés par-là ? ». Oui, parce que même les sangliers ont investi cette région. Désormais ils pullulent. Et on connaît bien leur penchant nécrophage. Mais dans ce cas aussi, me suis-je dit, on aurait trouvé quelques traces. Ne serait-ce que les baskets ou les lunettes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire