samedi 28 mai 2016

Drôle de fête.



Frise d’une ancienne carte de la Méditerranée

C'était le bar d’un vieil hôtel à la Paolo Conte où on pouvait manger des truites au bleu accompagnées par des pommes de terre à la vapeur en buvant du tokai. Je les ai aperçus dans une  pièce latérale en train de jouer aux cartes. Les quatre individus portaient sur leur front, avec aplomb, des cornes de chamois.  « C’est quoi ? » ai-je demandé au barman, « È la festa dei cornuti » (C'est la fête des cocus). « C'est vrai? Mais ça ne les dérange pas d’afficher leur condition? ». « Pas du tout. C’est comme ça,  c’est la tradition ». « Bon, si c’est la tradition … ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire