jeudi 20 avril 2017

Des nuages et des requins




"Tiens, des jolis nuages dans le ciel brestois, me suis-je dit, je vais prendre une photo".  Et après j'ai pensé : "Mais non, cherchons plutôt à  les interpréter". Le  fait est que pour bien interpréter les nuages il faut du temps. Je suis donc allé récupérer mon portable. J'avais été attiré par un groupe de nuages blancs, solidaires mais bien séparés les uns des autres, vaquant honnêtement à leurs occupations météoriques.  Entre temps un gros nuage noir est arrivé. Avant qu'il ne s'échappe, je l'ai photographié. En revenant sur l'image, je trouve qu'il a une gueule de requin. J'aperçois  distinctement son petit œil blanc, sa bouche famélique et on dirait même une oreille. Je ne pense pas qu'il entende grand chose.  Il n'est pas là pour écouter, il est là pour tout avaler.

Mon interprétation n'est pas très joyeuse. C'est que tout récemment j'ai vu le film  Les animaux fantastiques (David Yates - JK Rowling, Steve Kloves). Depuis, lorsqu'un nuage noir se profile à l'horizon, j'ai tendance à me méfier.


D'autres lectures sont sans doute possibles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire