mardi 12 juin 2018

Une sale bête : l'envie (cinquième épisode)


La colline où Monsieur Olivier avançait

Mais la dure réalité refaisait surface en période de chasse. Monsieur Olivier avançait sans hâte sur le chemin qui traversait la colline. Le braque montait et redescendait la pente comme un yoyo. Le griffon, stressé par la multiplicité des options possibles, faisait juste semblant de chasser. Il restait derrière son maître en se demandant s’il aurait été plus sage de chercher le gibier du côté de l’ombre ou du côté du soleil, dans les bois ou dans les prés. « Avant de commencer, pensait-il judicieusement, il faudra que je me documente». Le braque, motivé par la passion et par le sens de la dignité, se décarcassait. Le griffon, exaspéré, trouvait qu’il en faisait trop : « Quelle ordure ce type … il ne pense qu’à sa carrière ! ».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire