samedi 6 février 2016

Eco-schizophrénie


Alpes-Maritimes : agents de l'ONF prélevant un loup surnuméraire

"L'Etat français - lisons-nous dans le Monde du 23 janvier - a fixé à 36 le nombre maximum de loups qui pourront être abattus pour la période 2015-2016, au titre de dérogations à leur statut d’espèce protégée". Avec les 14 loups tués dans les Alpes-Maritimes on a presque atteint le quota, seuls deux ou trois exemplaires restent à prélever.                                                    
                                           °°°
Léon, dans sa malchance, s'en est plutôt bien sorti. "Le loup avec les os cassés a recommencé à courir", écrit le quotidien la Repubblica dans le style évangélique qui lui est propre (le côté gauche du quotidien online est consacré aux aspects néfastes de l'actualité, le droit  aux bonnes nouvelles, dont celle-ci). Renversé par un automobiliste dans les environs d'Imola, en Emilie Romagne, ce pauvre carnassier de huit mois s'était fracturé le bassin et le genoux.  Promptement amené au Centre pour la tutelle de la faune sauvage et exotique - Monte Adone, il a été soigné, guéri, baptisé (on l'a appelé Léon parce qu'il est fort comme un lion), muni d'un collier GPS et libéré. Il fallait  voir comment il gambergeait, Léon, en regagnant la Wilderness.

Selon les derniers relèvements il se dirige à toute vitesse vers les Alpes- Maritimes*.   

*Je n'ai pas pu vérifier la fiabilité de cette dernière information.

http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2015/12/23/les-abattages-de-loups-se-multiplient-en-france_4836820_1652692.html#0mwMJbHPV47c5u1C.99

http://video.repubblica.it/cronaca/la-storia-di-leon-il-lupo-con-le-ossa-rotte-e-tornato-a-correre/227058/226345



Aucun commentaire:

Publier un commentaire