dimanche 26 juin 2016

Innommables



Illustration : Boa constrictor  resté anonyme 


Lorsqu'un prédateur blessé est pris en charge par les média, il est tout de suite baptisé (Iron Man, Robin et Noëlle, Léon, Nanu et Morgan ...) . Le requin qui arrache la jambe d'un surfeur ou l'alligator  qui s'empare d'un gamin  restent en revanche anonymes. Je trouve cela injuste. On pourrait indiquer au moins leurs initiales. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire