mercredi 12 juillet 2017

Symbolisme animal (polysémie di goéland)


 

Goéland qui trône sur un tas d'ordures ménagères. On dirait une figure héraldique. Reste à trouver sa devise.

Gabbiano che troneggia su un mucchio di rifiuti domestici. Sembra una figura araldica. Resta da trovare il motto.

6 commentaires:

  1. Très belle photo. J'ai plusieurs idées qui me viennent spontanément à l'esprit. Je les partage avec vous par ordre de préférence :
    - Super immunditias regnat
    - Alte sed non nimis
    - In summa mundus immunditia
    - Mari, coelo, quisquiliis
    - Nolite tangere
    La deuxième doit bien sonner en italien aussi ("In alto, ma non troppo"). La dernière en français ("Pas touche").

    RépondreSupprimer
  2. Proposition : “Le monde est ma coquille d’huître “ (j’emprunte à Diogène Shakespeare, dit “Dédé” ou “Spice Girl”, sdf, frère de William, plus connu).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé, je viens de le découvrir (lorsque j'ouvre un message j'oublie tout le reste). Beau et hermétique à la fois.

      Supprimer
  3. Des pures merveilles. Cela donne au sujet une solennité toute particulière.

    RépondreSupprimer
  4. « Leurs bras tout déplumés se souviennent des ailes
    Que la littérature accrochera plus tard
    A leur spectre gelé au-dessus des poubelles
    Où remourront leurs vers comme un effet de l'Art. »
    « Les poètes » de Léo Ferré.

    RépondreSupprimer
  5. Pour des raisons qui m'échappent je reste peu sensible à l'art de Léo Ferré (je préfère, à la limite, Renaud ou Charlelie Couture, qui a une façon de pleurnicher plus captivante). Mais ses vers m'aident à comprendre le comportement du goéland.

    RépondreSupprimer