vendredi 13 octobre 2017

Le danger paternaliste



Chiens très aimés

Est-ce que l'autre a toujours besoin de notre amitié? Tout le monde n'est pas d'accord.

"Ils sont 140 adorables museaux de toutes tailles, de toutes races ou 'bâtards' qui attendent depuis trop longtemps la chaleur d'une famille. J'en suis malade". (Brigitte Bardot)*

"Pour nous, celui qui adore les nègres est aussi 'malade' que celui qui les exècre". (Franz Fanon)**



* Site officiel de la Fondation Brigitte Bardot pour la protection de l'animal sauvage, 6 juillet 2005)
** Peau Noire, Masques Blancs, Paris, Seuil, 1962 (j'aborde cette question dans L'éloquence des bêtes, Paris, Métailié, 2006, dans le chapitre : "Du zoophile à l'ethnophile : le rapport homme-animal comme modèle de subordination".

L'Altro ha sempre bisogno della nostra amicizia? Non tutti sono d'accordo. "Sono 140 adorabili musetti di ogni taglia, di ogni razza o “bastardi“ che aspettano da troppo tempo il calore di una famiglia. Ne sono malata" (Brigitte Bardot). "Per noi, quello che adora i negri tanto “malato “ quanto quello che li esecra. (Franz Fanon).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire