jeudi 31 mai 2018

Une sale bête : l'envie (1 sur 3 voire 4).


Giotto, L'invidia (l'envie)

Voici une histoire de chiens qui m'a été racontée. Je la propose telle quelle ou presque, saucissonnée en quatre ou cinq tranches. 

À cette époque  Monsieur Olivier avait deux chiens de chasse. Le braque allemand (un peu atypique, il n’aurait jamais gagné un concours de beauté) arpentait la colline avec grâce et zèle. Le griffon blanc, en revanche, avait toujours des problèmes. Et en plus, il était peu concluant. S'il commençait une opération, il n'arrivait jamais à la terminer, distrait par d'autres tâches qui, tout à coup, lui paraissaient plus urgentes : "Oui, se disait-il soudainement, mais qui m'assure que pendant que je suis en arrêt ici il n'y a pas un faisan encore plus gros qui se cache dans ce buisson là-bas? Vite, partons !». Cela allait de pair avec son incapacité à établir des hiérarchies : « Que vaut-il davantage ? un faisan ou un perdreau ? Deux faisans ou un perdreau ? Deux perdreaux ou un faisan ? » Le doute le paralysait et brûlait rapidement ses énergies. L’autre chien, entre temps, suivait ses instincts ataviques en donnant à Monsieur Olivier de nombreuses satisfactions.   


A quei tempi il signor Olivier aveva due cani da caccia. Il bracco tedesco (un po’ atipico, non avrebbe mai vinto un concorso di bellezza),  zigzagava nei prati zelante e leggiadro. Lo spinone bianco, invece, aveva sempre qualche problema. E in più era inconcludente. Se cominciava un'operazione non riusciva mai a terminarla, distratto da altri compiti che, di punto in bianco, gli parevano più urgenti : "Sì, pensava improvvisamente, ma chi mi assicura che mentre sono in ferma qui non ci sia un fagiano ancora più grosso che si nasconde in quel cespuglio lì? Presto, partiamo". A questa difficoltà si aggiungeva la sua incapacità a stabilire delle gerarchie : " Cosa vale di più? Un fagiano o una pernice? Due fagiani o una pernice? Due pernici o un fagiano?". Il dubbio lo paralizzava bruciando tutte le sue energie. L'altro cane, nel frattempo seguiva i sui istinti atavici dando al Signor Olivier parecchie soddisfazioni.   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire