vendredi 15 juillet 2016

La religion comme prétexte




Francisco Goya. Saturne dévorant un de ses enfants.

Depuis l'Italie je viens d'apprendre ce qui s'est passé à Nice. Cela enlève toute envie de faire de l'humour.  

Il faudrait peut-être que je change le titre de mon blog et que je l'appelle  "Le Créateur comme prétexte".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire