mercredi 2 septembre 2015

Les animaux et l'au-delà.


Vieille question : "Est-ce que les animaux ont une âme"? On ne peut pas généraliser, cela dépend des sociétés et des époques. Dans la Sardaigne de l'écrivain Emilio Lussu (1890-1975) les animaux avaient une âme, mais c'était parfois celle d'un humain :


« Le sanglier, écrit Lussu,  était plus rapide et ardent et frappait avec l’insistance d’un boxeur, sûr de l’emporter rapidement. Le verrat était terriblement calme et étudiait chaque coup. La confrontation dura moins d’une demi-heure et le sanglier tomba exsangue.  – Nos anciens (...) disaient que ces duels ne se produisaient pas par hasard, et que les mouflons, les cochons, le sanglier, les gagnants et les perdants étaient des âmes condamnées à de longues peines et appelées à subir d’autres dures épreuves avant que leur souffrance se termine ». ( E. Lussu, Il cinghiale del diavolo, Torino, Einaudi, 1975,  p. 20, ma traduction).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire