mercredi 30 septembre 2015

Les habits neufs de Lady Gaga



Recueillie par Hans Christian Andersen, la fable est célèbre : des escrocs prétendent savoir fabriquer un tissu exceptionnel que  seuls les  gens de qualité sont en mesure de voir. L'empereur, vaniteux, leur commande des nouveaux habits. Lorsque le vêtement est prêt, le souverain sort  en ville pour le montrer à ses sujets qui,   ne voulant pas passer pour des "bas de gamme",  font semblant de s'extasier.   Mais un enfant dans la foule s'exclame : "Regardez l'empereur : il est tout nu".

Incarnant à la fois l'empereur et l'enfant, Lady Gaga aussi est toute nue. Et dans sa nudité profonde, sous-cutanée, elle dévoile des évidences : la vanité de l'existence humaine (thème poétique et pictural parmi les plus classiques), le  lien symbolique qui associe l'acte alimentaire et l'acte sexuel. Plus  généralement,  elle nous invite à méditer sur  la partie "bifteck"  de la condition humaine, sur  notre "vianditude", pour ainsi l'appeler.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire