mardi 28 novembre 2017

Cent cinquante, la poule chante

Résultat de recherche d'images pour "Poule illustration gravure"

Centocinquanta la gallina canta, dit un comptine italienne. Ce qui a inspiré  la trame d'une vieille comédie d'Achille Campanile.
"La scène  se déroule  chez Tito et son épouse Cécile, un couple aisé  mais dont la relation est plutôt conflictuelle. Alors qu'ils sont prêts à sortir pour se rendre à une fête chez une noble famille du quartier, la femme entend son mari chanter : "Cinquecento, la gallina canta"  Cinq cent, la poule chante ...", ce qui suffit pour déclencher l'énième dispute : elle soutient qu'il faut dire "Centosessanta", ne serait-ce que pour respecter la rime. Mais le mari, qui s'en fiche de la rime ("Grâce au ciel, je ne suis pas un poète. Et  même si je l'étais, je  composerais mon poème en vers libres pour ne pas te donner cette satisfaction"), n'a aucune intention de reculer". Je ne sais pas pourquoi mais je trouve cette histoire très amusante*.


La scena si svolge nella casa di Tito e sua moglie Cecilia, una coppia benestante ma con un rapporto alquanto conflittuale. Sul punto di uscire per recarsi ad una festa in casa di una nobile famiglia del vicinato, la moglie sente il marito canticchiare "cinquecento, la gallina canta..." e ciò è sufficiente a scatenare l'ennesimo litigio: lei sostiene che si debba dire centosessanta, non foss'altro che per mantenere la rima. Ma il marito, infischiandosene della rima ("Grazie al cielo, non sono un poeta. E se anche lo fossi farei versi sciolti per non darti soddisfazione"), non intende cedere minimamente. Non so perché" ma trovo questa storia molto divertente.


* Je l'ai tirée telle quelle  de Wikipedia : "Centocinquanta la gallina canta".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire