mardi 6 février 2018

Beau comme un dragon

Ulisse Aldovrandi, Serpentium et Draconium, Bologne, 1642

Q. Et le Basilic ? C’était quoi le Basilic ?

Eh, le Basilic c’était comme un dragon … des dragons … ils disaient qu’ils voyaient le dragon qui partait du lac du Coldai et qui arrivait jusqu’à l’autre lac, le lac Franthei. Il arrivait là finalement, ils disaient qu’il y avait le dragon.

Q.- Et il était fait comment ? Que faisait-il ?

Le dragon ? Je ne sais pas … il était fait comme un oiseau, avec le bec, avec la queue comme un poisson, d’une couleur … Le Basilic ressemblait à … beaucoup l’appelaient Basilic, d’autres le dragon, c’était une chose, le Basilic était une chose … je ne saurais même pas dire.

Extrait de Harry Potter ? Pas du tout :   Leggende e credenze di tradizione orale della montagna bellunese, édité par Daniela Perco et Carlo Zoldan (Museo etnografico della Provincia di Belluno, Quaderno 16, Serravella 2001)

D. E il Basilisco ? Che cos’era il Basilisco ?
Eh … Il Basilisco era come un drago … draghi … dicevano di vedere il drago che partiva dal lago del Coldai e che arrivava fino all’altro lago, il lago Franthi, arrivava lì, insomma, dicevano che c’era il drago.
D. E come era fatto ? cosa faceva ?

Il drago ? Non lo so … era fatto come un uccello con il becco, con la coda come un pesce, di colore … Basilisco sembrava … tanti lo chiamavano Basilisco, altri il drago, una cosa, una cosa, il Basilisco era una cosa … non so neanche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire