lundi 26 février 2018

Baisser le thon (le marché de Tsukiji)

Thon pensif


On pourrait presque affirmer que les pécheurs traditionnels (ceux qui ne pratiquent pas l’aquaculture)  sont les derniers représentants  du paléolithique. Comme nos ancêtres préhistoriques,   ils n’élèvent ni cultivent la ressource qu’ils exploitent.  Leur approche du vivant est de l’ordre de la prédation : la nature produit une ressource dite spontanée, eux ils se limitent à  la ramasser*. 

Cela peut rapporter gros. Je viens d’apprendre  que dans le marché de Tsukiji, à Tokyo, certains thons sont vendus  à 8.000 euros le kilo.

*Ils la prélèvent pour nous, donc inutile de faire du moralisme

Potremmo quasi affermare che i pescatori tradizionali (quelli che non praticano l’acquacoltura), sono gli ultimi rappresentanti del paleolitico. Come i nostri antenati preistorici non allevano né coltivano la risorsa che sfruttano. Il loro approccio è di carattere predatorio : la natura produce una risorsa spontanea, loro si limitano a prelevarla.

Può fruttare parecchio. Ho appena saputo che al mercato di Tsukiji a Tokio certi tonni sono venduti a 8.000 euro al chilo.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire