vendredi 2 février 2018

Autour des chats d’Anne Franck




Je viens de lire un bel article d’Anna Mannucci sur les chats d’Anne Franck*. Je ne le traduis pas parce qu’il est trop long. Elle nous parle de l’importance des chats (des membres de la famille à part entière) bien avant l’ émergence de l’« animalisme » contemporain.  Lorsque je pense à cette époque je me pose automatiquement la question suivante : à quoi ressembleraient les délateurs d'aujourd'hui ? Je rencontre  tous les jours des individus qui affichent des positions modérées par simple opportunisme. Pendant que je leur sourie et  je leur serre la main je me demande : où se seraient-ils rangés ? Et de quel côté se rangeraient-ils si l’intolérance et l’autoritarisme devaient revenir ? Dans le doute, je cherche à garder mes distances.



Ho appena letto un bell’articolo di Anna Mannucci sui gatti di Anne Franck. Non lo traduco perché è troppo lungo. Parla dell’importanza dei gatti – membri della famiglia a pieno titolo – ben prima della nascita dell’animalismo contemporaneo. Quando penso a quell’epoca mi pongo automaticamente la domanda seguente : a cosa somiglierebbero i delatori contemporanei? Incontro ogni giorno individui che sfoggiano posizioni moderate per semplice opportunismo. Mentre sorrido e  stringo loro la mano mi chiedo : dove si sarebbero schierati? Da che parte si schiererebbero se l’intolleranza e l’autoritarismo dovessero tornare? Nel dubbio, cerco di tenere  le distanze.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire